• Subscribe
    Fill something at the
    'Theme option > Overall Elements > Top Bar > Top Bar Subscribtion' section

SPORT

La formation dans l’espace universitaire ne doit pas se restreindre à l’apprentissage du savoir et du savoir faire. Une importance particulière doit être aussi accordée à la pratique de l’activité sportive par l’ensemble des étudiants. Cette importance est basée, bien entendu, sur la relation indéniable entre l’activité physique, d’une part, la santé et le bien être, d’autre part. Ce dernier se manifeste à 4 niveaux :

  • Le bien-être émotionnel (élimination de l’anxiété, du stress, de la fatigue, de la dépression, renforcement de l’énergie, de la vigueur…).
  • La perception de soi (estime de soi, bonne image du corps…).
  • Le bien-être physique (Sentiment de légèreté, absence de douleurs, …).
  • Le bien-être perçu (qualité de vie, sens à sa vie).

L’importance du sport réside, aussi, dans son action bénéfique sur la santé. En effet, le sport contribue à combattre le cholestérol, l’obésité et partant à éviter les maladies cardiaques de plus en plus  fréquentes avec les habitudes culinaires devenues trop riches en calories et trop porteuses de cholestérol.

En outre, il est prouvé aussi que l’activité cérébrale est elle aussi stimulée par l’activité physique et la décompression qu’elle génère.  C’est pour cette raison qu’on ne peut s’empêcher, dans ce cadre, d’évoquer le très célèbre et incontournable adage « un esprit sain dans un corps sain ».

C’est pour cette raison qu’il est impératif que l’ONOUSC, les universités et les établissement de formation des cadres organisent de façon pérenne des activités sportives de différents types et à différents niveaux afin de permettre aux étudiants de mieux prendre soin de leur corps et partant de leur esprit et de mieux combattre le stress. Pour conduire ces activités sportives de façon efficiente et durable, il est nécessaire de les organiser selon un schéma arborescent avec des activités locales au niveau des établissements, des activités régionales au niveau des universités et enfin des activités nationales dont devrait logiquement l’ONOUSC en concertation et coopération avec les acteurs du secteur dont en particulier les universités, le ministère des sports et les fédérations des différentes disciplines sportives. Chaque établissement devrait organiser des compétitions en son sein sur différents types de sports dont principalement le Foot Ball, le Basket Ball, le volley Ball, le Hand Ball, les échecs, l’athlétisme…on peut ainsi former les différentes équipes de l’établissement. Chaque université devra organiser des compétitions entre ses établissements ce qui devrait permettre de former les équipes de l’Université dans les différentes disciplines sportives.